Accueil > Rénovation extérieure > Ce qu’il faut savoir pour un bon entretien de votre piscine

Ce qu’il faut savoir pour un bon entretien de votre piscine

Ce qu'il faut savoir pour un bon entretien de votre piscine

Vous avez franchi le pas et vous voulez avec une piscine creusée ou semi-enterrée : cela est annonciateur d’étés ludiques, et d’hiver relaxants si vous installez la piscine sous une véranda. Mais qu’en est-il du bon entretien de votre piscine ? Voici quelques conseils pour faire les bons choix et avoir une piscine durable !

Quelques généralités sur l’entretien de votre piscine

Lorsque l’on parle de ménage de printemps, ce n’est pas seulement pour désigner le rangement fait dans la maison après l’hiver, c’est aussi celui pour dépoussiérer votre piscine qui, dans la majorité des cas, dort durant l’hiver.

Ainsi, l’entretien de la piscine suit un certain calendrier :

  • De novembre à mars, votre piscine est en hivernage actif ou passif : seuls les systèmes de filtrage doivent être vérifiés toutes les quinzaines
  • En mars vient la période de nettoyage actif : vérification du niveau de l’eau, désinfection et filtrage, c’est la totale
  • D’avril à août, la piscine peut être utilisée, elle doit donc faire l’objet d’un entretien régulier

L’entretien est donc un processus de long terme, qui se fait toute l’année. Mais les grandes étapes de l’entretien, là où il faut mettre les bouchées doubles, c’est bien au moment de l’hivernage (pour le préparer efficacement) et la réouverture (un entretien est alors essentiel au bon fonctionnement).

Au-delà de l’entretien, il est aussi essentiel de sécuriser l’accès à votre piscine : si vous avez des enfants en bas âge, vous devez mettre des barrières ou bien installer la piscine dans une véranda sur mesure. Suivez à la lettre les instructions du constructeur pour tout ce qui touche à la piscine en elle-même.

Choisir un système efficace contre les problèmes fréquents

Votre piscine, qu’elle soit creusée ou seulement semi creusée peut vite rencontrer certains problèmes si vous ne l’entretenez pas régulièrement, à savoir :

  • Un dépôt de sable au fond de votre piscine, mauvais pour l’hygiène
  • L’excès de chlore provoquant des réactions épidermiques
  • La formation d’algues, suite à un problème de filtrage
  • La pompe est bruyante, cela signifie qu’une pièce doit être changée
  • Les déchets sont mal évacués à cause d’un sable défaillant

Ils sont nombreux, n’est-ce pas ? En réalité, une piscine non entretenue est exposée à l’ensemble de ces conséquences, avec plus ou moins de gravité. Dans certains cas, cela peut mener à l’évacuation totale de l’eau de la piscine !

Il est donc important de choisir un système de filtrage et de drainage efficace, entre le sel et le chlore. Si le chlore est plus efficace sur le papier, le sel est plus respectueux du matériel et des composants de l’eau (pH neutre), ce qui offre une meilleure durabilité (et une odeur moins prenante).

Opter pour des produits d’entretien optimaux

Vous aurez besoin de recourir à des produits de différents types :

  • Les produits préventifs, comme les répulsifs d’algue
  • Les produits d’entretien, comme le chlore
  • Les produits traitants, qui permettent de désinfecter ou de clarifier l’eau

La plupart de ces produits sont chimiques et doivent être manipulés avec précaution, en respectant les conditions d’utilisation. Il est conseillé, si votre piscine est relativement grande, de vous doter d’un ozonateur, un appareil permettant de transformer l’oxygène en ozone et donc, de conserver une eau parfaitement propre, de manière naturelle.

Les prix varient de 10$ à 200$, selon qu’il s’agisse d’aspirateur, d’assainisseur ou de filtre.

L’entretien : une activité réservée aux pros ?

Absolument pas : en vous dotant d’une station de contrôle automatique, ou bien en étant très vigilant et discipliné, vous pourrez facilement assurer l’entretien de votre piscine. Cependant, avoir recours à un professionnel offre plusieurs avantages :

  • Cela n’arrive que deux fois par an, au moment de l’hivernage et au moment de la réouverture de la piscine
  • Les prix peuvent être négociés avec le piscinier et même, l’entretien est parfois offert pendant deux ans
  • Étant habitué à tous les types de problèmes, le professionnel pourra identifier rapidement les causes de vos éventuels blocages, mais aussi vous donner des conseils sur le choix des produits en fonction de l’état de votre piscine

En généralement, comptez entre 200$ et 350$ pour une visite, soit entre 400$ et 700$ annuels pour la visite professionnelle d’entretien de votre piscine.

 

Bien entretenir sa piscine se résume à quelques bonnes habitudes, et beaucoup de vigilance. Il est important de ne pas négliger cette étape récurrente, pour ne pas abîmer votre piscine. Dans le cas où elle présenterait des défauts ou des défaillances, contactez votre constructeur.

Confidentialité | Configurer le consentement